Clients en compte, connectez-vous pour retrouver les produits et tarifs de votre agence.

Point.P Matériaux pour la construction, l'aménagement et l'isolation

Rechercher

Pour voir l'offre la plus proche :

NOS AGENCES

Mon panier

Article(s) ajouté(s) au panier

Agence NANTERRE POINT P
  • Mon panier
"0" article(s) dans votre panier
  • Total TTC : - TTC
  • Total eco-contribution HT : -
  • TOTAL HT :-
  • Montant TVA : -
  • Total TTC : - TTC

Voir mon panier

Glossaire Plancher

Généralités

Le plancher dit "corps creux", le plus couramment utilisé en maison individuelle et petit bâtiment est constitué de poutrelles, de hourdis (ou entrevous) de coffrage, d’une dalle de compression armée, d’un treillis soudé ainsi que d’aciers complémentaires (chainage, chapeau, chevêtre...).

Suivant le niveau de plancher dans la construction, il est soit isolé thermiquement (vide-sanitaire,ou haut de sous-sol suivant la nouvelle réglementation thermique) soit non isolé (plancher intermédiaire entre 2 niveaux chauffés). Dans ce cas , des rupteurs thermiques sont à rajouter pour être conforme à la RT 2012.

Définitions


Bloc béton ou parpaing :
élément de béton moulé, de forme parallélépipédique, il présente généralement 2 faces lisses afin de réaliser les deux faces opposées d’un mur. Il peut-être plein ou creux. Rarement utilisé brut, le parpaing est généralement recouvert d’un crépi ou d’un autre enduit de recouvrement, afin de l’habiller.

Appelé également aggloméré ciment, agglo ou parpaing.


Planelle :
élément de coffrage des chaînages horizontaux. Son épaisseur doit correspondre à l’épaisseur du plancher fini et leur nature doit être identique à celle des murs. La planelle peut être pleine ou perforée.


Bloc de béton cellulaire :
béton dans la masse duquel des bulles d’air sont occluses (procédé chimique ou mécanique) lors de sa fabrication. Sa conductivité thermique est peu élevée et son poids relativement bas. Son utilisation est proche du bloc béton avec des performances thermiques plus élevées et sa mise en œuvre est plus aisée.


Linteau  :
élément structurel surmontant une baie et servant à soutenir la partie supérieur de l’ouvrage, il peut être en béton armé, en bois ou en acier.


Béton armé :
l’un des principaux matériaux composite de construction dans le domaine du bâtiment. C’est un mélange de béton et de barres d’acier, ce qui lui confère la résistance à la compression du béton et la résistance à la traction de l’acier.


Béton précontraint :
béton comprimé de manière permanente par des armatures tendues sous forme de câbles ou d’armatures adhérentes noyé dans le béton au moment du coulage.


Poutrelle :
composant structurel linéaire, de faible section, destiné à être associé à d’autres composants et (ou) du béton coulé en œuvre pour constituer le système résistant final. Elle forme en tout ou en partie les nervures des planchers.

Il existe 2 types de poutrelles :

  • poutrelle en béton précontraint  : fabriquée à partir de fils d’acier torsadés tendus. Ce procédé permet d’améliorer les performances (reprise de charges et portée).
  • poutrelle en béton armé (âme treillis) : fabriquée à partir d’aciers incérés sans tension. Appréciée pour sa légéreté et sa maniabilité. Elle peut être découpée sur mesure sur le chantier.Pour obtenir une meilleure résistance, il est nécessaire de rajouter des ronds à béton.


Entrevous ou hourdis :

élément intercalaire à la poutrelle, il s’appuie sur cette dernière sans intervention de dispositif extérieur. L’entrevous assure la fonction de coffrage perdu pour la réalisation du coulage de la dalle de compression.

Il existe 4 familles :

  • hourdis béton :
    le plus polyvalent (tous types de planchers pour tous types de bâtiments) et surtout le moins coûteux.
  • hourdis polystyrène :
    il isole le plancher vide-sanitaire et haut de sous-sol (classé M1). Pour améliorer la résistance du plancher, il peut s’épaissir au moyen d’une rehausse en polystyrène. La performance d’isolation du plancher est déterminée par le coefficient de déperdition thermique Up : plus il est faible, plus le plancher est isolant.
  • hourdis matériau de synthèse (E.M.S) :
    aussi polyvalent que l’hourdis béton, ses qualités premières sont sa légéreté, la rapidité de mise en oeuvre sur les chantiers et sa compacité sur les camions. Pour exemple : 1 palette pèse 350 kg et couvre 115m2. A l’embout de chaque travée, il est nécessaire de rajouter un tympan.
  • hourdis bois :
    a les mêmes caractéristiques que l’entrevous en matériaux de synthèse. Il permet de fixer directement des rails et suspentes métalliques pour le lot aménagement intérieur. A l’embout de chaque travée, il est nécessaire de rajouter un tympan.

Derniers articles consultés


Les produits et tarifs affichés sont ceux de l'agence Point.P de NANTERRE.
Cliquez ici pour consulter les produits et tarifs de l'agence la plus proche :
CHOISISSEZ L'AGENCE LA PLUS PROCHE