Clients en compte, connectez-vous pour retrouver les produits et tarifs de votre agence.

Point.P Matériaux pour la construction, l'aménagement et l'isolation

Rechercher

Pour voir l'offre la plus proche :

NOS AGENCES

Mon panier

Article(s) ajouté(s) au panier

Agence NANTERRE POINT P
  • Mon panier
"0" article(s) dans votre panier
  • Total TTC : - TTC
  • Total eco-contribution HT : -
  • TOTAL HT :-
  • Montant TVA : -
  • Total TTC : - TTC

Voir mon panier

|
|
|
La réglementation coupe-feu

La réglementation coupe-feu

Le respect de la réglementation coupe-feu est un impératif, quel que soit le type d’habitation concerné : maisons individuelles isolées ou jumelées, habitations individuelles accolées, habitations collectives de plusieurs étages…

En cas d’incendie, les flammes vont atteindre en seulement quelques minutes une température de 600 à 1000°C dans un environnement confiné. Entre la configuration des lieux et le choix des matériaux, il est donc important de ne rien négliger pour protéger efficacement une habitation et ses occupants.

Retrouvez les informations essentielles relatives à la réglementation coupe-feu.

  1. Classement des habitations
  2. Réaction et résistance au feu
  3. Une nouvelle classification
  4. Le choix des matériaux
  5. Cas : bâtiments tiers et combles
  6. Résumé des recommandations

Classement des habitations

1ère famille

Habitations individuelles isolées ou jumelées, avec au plus deux niveaux. (caves et sous-sols enterrés ou semi-enterrés non compris)

2ème famille

  • Habitations individuelles isolées ou jumelées, avec plus de deux niveaux
  • Habitations individuelles accolées et habitations collectives comportant au plus trois étages sur rez-de-chaussée.

3ème famille

Habitations de plus de trois étages et de moins de 28 mètres de haut (soit environ sept étages sur rez-de-chaussée) au-dessus du sol, accessible aux échelles des services de secours.

4ème famille

Habitations d’une hauteur comprise entre 28 mètres et 50 mètres au-dessus du sol accessible aux échelles des services de secours.

Une réglementation coupe-feu adaptée

Selon la configuration des lieux, la mise en œuvre d’une simple échelle à coulisse par les services de secours depuis l’extérieur sera ou non possible en cas de sinistre. À partir du 4ème étage, l’accès depuis l’extérieur impose le stationnement d’une échelle aérienne(*), si la largeur de la rue et de la façade le permettent. Dans le cas contraire et d’une manière générale, en cas d’impossibilité résultant de la configuration du bâtiment et de ses abords, l’accès et l’évacuation ne pourront se faire que par les seuls escaliers du bâtiment. La situation enclavée d’un bâtiment en fond de cour complique l’intervention des secours et l’évacuation des habitants si l’installation d’une échelle est impossible. Il est ainsi indispensable de veiller à ce que les accès ne soient pas encombrés, notamment celui menant à une cour intérieure.


(*) Échelle aérienne ou d’incendie : échelle coulissante pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres et solidaire d’un véhicule de secours.

Réaction et résistance au feu

Les flammes ou les fumées peuvent atteindre en quelques minutes plusieurs centaines de degrés (de 600°C à plus de 1000°C) dans des locaux confinés. Dans ces conditions, les matériaux utilisés par exemple dans l’aménagement et la décoration, s’enflammeront plus ou moins facilement et les éléments de structure résisteront plus ou moins longtemps selon leur nature avant leur effondrement.

Deux critères déterminent le comportement au feu en cas d’incendie :

  • la réaction au feu,
  • la résistance au feu.

Réaction au feu

Elle caractérise l’inflammabilité des matériaux, c’est-à-dire leur capacité à alimenter le feu et à favoriser son développement. En fonction de leur réaction au feu, les matériaux sont classés en plusieurs catégories, des plus performants (c’est-à-dire les moins combustibles, classés M0 ou A1) aux moins performants (c’est-à-dire les plus combustibles, classés M4 ou F)

Résistance au feu

Elle caractérise le temps pendant lequel les éléments de construction et les ouvrages (poteaux, poutres planchers, murs porteurs, portes, etc.), vont assurer leur rôle pendant un incendie, c’est-à-dire ne pas s’effondrer et limiter la propagation des flammes et des fumées.

Ouvrages stables au feu (SF) Lorsqu’ils répondent à des critères précis de résistance mécanique, les ouvrages sont dits « stables au feu » (SF).

Ouvrages pare-flammes (PF) Au-delà des critères de résistance mécanique, les ouvrages répondent en plus à des critères d’étanchéité aux flammes et aux gaz inflammables.

Ouvrages coupe-feu (CF) Les ouvrages sont dits « coupe-feu » (CF) si en plus des deux caractéristiques précédentes, ils répondent aussi à un critère d’isolation thermique en isolant de la chaleur le milieu non soumis directement au feu. Cette caractéristique est complétée par la mention, exprimée en heures, de la durée pendant laquelle ces éléments satisfont aux conditions requises. On dira, par exemple, d’un plancher qu’il est Coupe-Feu de degré 1 Heure (CF 1 H).

Bon à savoir

En matière de réglementation coupe-feu, les valeurs de la réaction et de la résistance au feu sont déterminées par des essais normalisés, obligatoirement effectués dans des laboratoires agréés.

Une nouvelle classification

Dans un souci d’harmonisation des critères d’évaluation des modalités d’essai de la réaction et de la résistance au feu des matériaux dans l’Union Européenne, un nouveau système de classement se met progressivement en place.

Réaction au feu (nouvelle classification)

Le nouveau classement prend notamment en compte l’opacité des fumées susceptibles d’être émises et la capacité du produit à contribuer à un embrasement généralisé (on parle alors de flash-over). Il comprend, par performance décroissante vis-à-vis de la propagation du feu, 7 classes portant les noms de A1, A2, B, C, D, E et F.

Résistance au feu (nouvelle classification)

  • La stabilité au feu est symbolisée par la lettre R (pour résistance).
  • L’étanchéité aux gaz chauds est symbolisée par la lettre E (pour étanchéité au feu).
  • L’isolation thermique au feu est symbolisée par la lettre I (pour isolation).
  • La durée pendant laquelle ces performances sont assurées s’exprime en minutes.
  • Ainsi, le critère Pare-Flamme 1/2 heure (PF 1/2 H) s’exprime par la mention RE 30, le critère Coupe-Feu 1 heure (CF 1 H) par la mention REI 60.

Focus : adaptation des produits à la réglementation coupe-feu européenne


Une période transitoire a été fixée pour laisser aux industriels le temps nécessaire à l’adaptation de leurs produits. Durant cette période, les deux systèmes coexistent.

Le choix des matériaux

Il est important de choisir des matériaux qui répondent aux critères de réaction et de résistance au feu adaptés et de veiller à leur mise en œuvre conformément aux règles de l’art et aux prescriptions des fabricants. Objectif : conférer à l’ouvrage dans lequel les matériaux sont intégrés les propriétés requises par rapport à l’incendie.


1er exemple : moquette

La réaction au feu d’une moquette dépend de la nature du support et de la colle utilisée.

2ème exemple : cloison coupe-feu en carreaux de plâtre

Pour la réalisation d’une cloison coupe-feu à partir de carreaux de plâtre, il est impératif de choisir des carreaux de plâtre dont les caractéristiques (notamment l’épaisseur) sont au niveau de résistance au feu recherché. Mais il convient aussi de s’assurer de la bonne exécution des joints et du rebouchage des trous ou interstices avec des matériaux adaptés, comme le plâtre.

3ème exemple

La capacité d’un bloc-porte (ensemble constitué de la porte et de son bâti dormant) à résister au feu une fois intégré dans une cloison, dépend non seulement de ses caractéristiques intrinsèques au regard du feu (CF 1/2 heure par exemple), mais également de l’attention apportée notamment, lors de sa mise en œuvre, au traitement des joints de raccordement avec la paroi. Le respect des règles de l’art, l’utilisation de matériaux de rebouchage et de jointoiement adaptés permettent de s’assurer qu’une fois posé, le bloc-porte présente le degré de résistance au feu visé.

Bâtiments Tiers et Combles

Isolation par rapport aux bâtiments tiers

Pour limiter la propagation des flammes et des fumées, il convient également de s’assurer de l’isolement du bâtiment par rapport aux bâtiments mitoyens. Ainsi, un degré coupe-feu 1 heure au moins (voire 2 heures si présence d’une activité à risque dans l’un des bâtiments) doit être assuré entre des bâtiments mitoyens, sur toute leur hauteur. Les communications éventuelles qui seront limitées, dans la mesure du possible, aux sorties de secours (« dégagements accessoires » par exemple) seront réalisées au moyen de portes coupe-feu de degré 1/2 heure munies de ferme-porte.

À noter que de tels recoupements peuvent être prévus à l’intérieur d’un bâtiment, notamment dans les combles, lorsque ceux-ci présentent une longueur importante (supérieure à 45 m environ).

Aménagement des combles

L’aménagement de logements dans des combles doit être l’objet d’une réflexion d’ensemble relative aux possibilités futures d’accès des services de secours ou d’évacuation des occupants. La configuration des toitures, l’absence de fenêtres accessibles par une échelle de pompier peut freiner, voire rendre impossible l’intervention des secours ou l’évacuation des occupants en cas de sinistre.

Résumé des recommandations

Composition

  • Construction ou reconstruction des parois séparatives des logements
  • Portes palières des logements, lorsqu’elles sont nouvellement installées ou remplacées
  • Parois sur circulations communes ou escaliers

Recommandations

  • Les parois sont CF 1/2 h au moins. Il s’agit de limiter la propagation de l’incendie d’un logement.
  • Les portes sont PF 1/2 h au moins. Il s’agit de limiter la propagation de l’incendie du logement vers les circulations servant à l’évacuation des occupants.
  • Les parois vitrées entre les logements et l’escalier ou les circulations doivent assurer un degré CF 1/2 h au moins.

Derniers articles consultés


Les produits et tarifs affichés sont ceux de l'agence Point.P de NANTERRE.
Cliquez ici pour consulter les produits et tarifs de l'agence la plus proche :
CHOISISSEZ L'AGENCE LA PLUS PROCHE