Clients en compte, connectez-vous pour retrouver les produits et tarifs de votre agence.

Point.P Matériaux pour la construction, l'aménagement et l'isolation

Pour voir l'offre la plus proche :

NOS AGENCES

Les conseils de pose pour parquet, sol stratifié ou PVC

Le support de pose

Pour poser un parquet ou un revêtement de sol dans les meilleures conditions, il est important de respecter certaines règles. La pose du parquet et du revêtement de sol se fait sur tout support plan, rigide, stable et sec. Vérifier la planéité et, si nécessaire, appliquer un enduit de ragréage.

Afin d’éviter tout risque d’humidité, mettre obligatoirement en place un film polyéthylène de 200μ avant la sous-couche. Dépoussiérer et supprimer toute aspérité susceptible de perforer la sous-couche. Elle doit être posée perpendiculairement au film (et aux lames du revêtement choisi). Pour un véritable confort de pose, il est recommandé de laisser le film et la sous-couche dépasser de 20cm à chaque bord.

Bon à savoir  : L’environnement de la pièce à parqueter doit être sec. Les travaux de mise en œuvre du carrelage ou d’autres revêtements à proximité de la pièce à parqueter doivent être terminés et secs. Les ouvertures (portes, fenêtres, vitrages…) doivent être posées. La température ambiante de la pièce doit être comprise entre 15 et 20°C. Dans le cas de pose d’un parquet sur sol chauffant, un préchauffage est nécessaire. Tout risque de réhumidification ultérieure de la pièce doit avoir été éliminé. Afin d’éviter d’éventuels dégâts, il est indispensable de vérifier l’hygrométrie de la chape avant de poser le parquet.

Chape neuve

Pour une chape neuve, il est nécessaire d’attendre 15 jours de séchage par cm d’épaisseur. Le taux d’humidité ne doit pas excéder 3% afin d’éviter tout dommage irrémédiable. Pour vérifier le taux d’humidité, il existe des testeurs à ultra-son ou chimique.

Pour les chapes neuves, vous pouvez utiliser des phénolphtaléines à 2%. Pour procéder à ce test, faire un petit trou d’environ 10 mm de profondeur (avec un marteau et un burin) et déposer une goutte de ce produit. Si la chape n’est pas sèche, le produit vire au rose, voire au violet. Si la couleur du produit ne change pas, la chape est tout à fait sèche. Si le seuil de 3% est dépassé, il est indispensable d’attendre le séchage de la pièce.

Vous pouvez ventiler, chauffer ou déshumidifier l’air à l’aide d’un déshumidificateur d’air. Dans le cas d’un non-respect de cette règle, le poseur est toujours responsable.

Chape anhydrite

Les chapes liquides à base d’anhydrite synthétique, de sable et d’adjuvants doivent faire l’objet de précautions particulières pour la mise en place des parquets. Le temps de séchage est plus ou moins long et le taux d’humidité résiduelle doit être au maximum de 0,5% sans chauffage incorporé et au maximum de 0,2% avec chauffage incorporé (le test doit être uniquement effectué par un hygromètre CM). Sur ce type de chape, la pose d’un parquet flottant ne provoquera pas de problème particulier dans la mesure où l’état de sa surface est en principe parfait.

En revanche, l’anhydrite étant sensible à l’humidité, le choix de la colle et du primaire éventuellement nécessaire doit être fait précisément et conformément aux recommandations du fabricant.

Carrelage ou sol souple

Il est possible de procéder directement à la pose de la sous-couche. Cependant, il est nécessaire de combler les éventuels espaces vides dus à un carreau manquant, à des morceaux.

Les types de pose

Une grande variété de pose est possible grâce aux multiples formats de lames et aux calepinages. La coupe à joint perdu (ou pose à l’anglaise) reste le mode le plus traditionnel et le plus répandu. Le sens de pose se fait en fonction de la lumière dominante et de préférence dans la longueur de la pièce pour une impression d’espace.


Pose flottante (DTU 51.11)

La pose flottante est un système qui peut s’appliquer à un sol stratifié ou PVC comme à un parquet contrecollé. Elle consiste à assembler les lames en les « clipsant » les unes aux autres. Il existe deux systèmes d’assemblage principaux, le clic angulaire et le clic falldown.


Pose collée en plein (DTU 51.2)

Pour le parquet massif, la pose collée dispose d’un meilleur confort acoustique à la marche. La pose s’effectue avec l’application, sur la chape plane, d’une colle MS polymère avec une spatule adaptée. Ensuite il suffit de positionner la lame sur la colle puis, avec l’aide d’une cale et d’un marteau, l’enclencher correctement dans la précédente pour solidariser l’ensemble.


Pose clouée (DTU 51.1)

La pose clouée concerne exclusivement les parquets massifs d’une épaisseur supérieure à 20 mm. Les lames sont clouées perpendiculairement sur des lambourdes fixées parallèlement avec un entraxe de 45 cm maximum. Les pointes sont fixées sur la languette de la lame et en biais.


La pose autoadhésive

La pose autoadhésive concerne les sols PVC qui bénéficient d’une face enduite de colle. Les lames sont collées sur un film prévu à cet effet pour garantir une fixation optimale.

Le calepinage

Il existe de nombreux calepinages compatible avec le parquet. Les plus connus sont le parquet « à la française » ou encore « à l’anglaise » mais il existe une multitude d’autres options pour personnaliser votre sol.


Motif parquet « à la française »

Le parquet « à la française » ou à joints perdus est composé de lames de longueurs et largeurs différentes. Ce motif se distingue par des rangées parallèles entre elles dont les joints sont décalés de façon irrégulière.


Motif parquet « à l’anglaise »

Le parquet à l’anglaise ou à joint perdus est composé de lames parallèles de même largeur, mais de longueur différente. Les rangées sont parallèles entre elles. Les lames d’une même rangée ne sont pas de même longueur et les joints sont décalés de façon irrégulière.

Il existe une déclinaison appelée pose « en coupe de pierre » qui consiste à décaler les lames de façon régulière. En commençant par une lame entière puis une demi-lame, la troisième par une lame entière et ainsi de suite.


Motif parquet « point de Hongrie »

La pose en point de Hongrie, aussi appelée « parquet à chevrons », se caractérise par des lames coupées en bout. Elles suivent généralement un angle de 45 à 60 degrés, formant ainsi des zigzags et sont disposées parallèlement entre elles.


Motif parquet : « à bâtons rompus »

Le parquet à bâtons rompus ressemble au point de Hongrie. La différence provient des lames de parquet qui ne sont pas coupées en diagonale. On obtient donc une ligne droite et la forme rectangulaire des lames est conservée.

Accessoires de finition

Pour compléter votre sol intérieur, il existe de nombreux accessoire pour mettre en valeur toute la beauté de votre parquet. Plinthes, contre-plinthes et barres de seuils donneront la touche finale à votre parquet.

Plinthes

Elément essentiel pour habiller vos bas de murs, les plinthes ou placage bois ont une triple utilité. La première est de protéger le bas de mur en évitant les salissures ou chocs des aléas de la vie courante. La seconde fonction est pratique, en effet, les plinthes permettent de garantir un joint efficace et évitent toute remonté d’humidité sur les murs.

Enfin, la dernière est esthétique et technique avec la possibilité de dissimuler des fils ou raccords électriques pour éviter des travaux de creusement et rebouchage de tranchées dans le mur.

Contre-plinthes ou quart-de-rond

La contre-plinthe est un raccord entre le sol et la base du mur pour dissimuler les joints de dilatation laissés en périphérie de votre pièce. Elle peut s’adosser à une plinthe ou directement à la base du mur, mais elle demeure un moyen de mettre en avant votre parquet avec une touche décorative soignée.

Barres de seuils

Les barres de seuil sont utilisées pour marquer un arrêt entre 2 pièces dont le niveau est identique ou pour cacher la jointure du parquet avec un revêtement dont le niveau est différent. Cet élément permet d’uniformiser vos différents revêtements de sol et de soigner les jonctions de vos pièces.

Comment entretenir son parquet ?

Matériau noble par excellence, le bois requiert une attention particulière. Voici quelques conseils pour bien en prendre soin.

Parquet, sol stratifié ou PVC : comment choisir ?

Parquet, stratifié ou sol PVC

Découvrez les différents types de parquet, sol stratifié ou PVC ainsi que de nombreuses inspirations pour vous orienter dans vos choix.

Les normes et classements

Découvrez les normes et classements qui concernent le parquet et le stratifié pour vous guider dans vos choix.

Conseils d’experts

Retrouvez l’intégralité de nos dossiers d’experts pour vous apporter des réponses et vous guider dans tous les domaines.

ConseilsDeco.TV : découvrez nos conseils en vidéo

Vous voulez changer votre revêtement de sol pour votre chambre ? Vous souhaitez optimiser l’acoustique de votre bureau avec l’aide d’un sol stratifié ?

Nous vous présentons dans ces deux vidéos les différents parquets et sols stratifiés, pour vous guider dans le choix de votre revêtement de sol.

Derniers articles consultés


Les produits et tarifs affichés sont ceux de l'agence Point.P de NANTERRE.
Cliquez ici pour consulter les produits et tarifs de l'agence la plus proche :
CHOISISSEZ L'AGENCE LA PLUS PROCHE