Clients en compte, connectez-vous pour retrouver les produits et tarifs de votre agence.

Point.P Matériaux pour la construction, l'aménagement et l'isolation

Rechercher

Pour voir l'offre la plus proche :

NOS AGENCES

Mon panier

Article(s) ajouté(s) au panier

Agence NANTERRE POINT P
  • Mon panier
"0" article(s) dans votre panier
  • Total TTC : - TTC
  • Total eco-contribution HT : -
  • TOTAL HT :-
  • Montant TVA : -
  • Total TTC : - TTC

Voir mon panier

Mise en oeuvre du plancher

La mise en oeuvre du plancher se décompose ainsi :

  1. Les étapes de la mise en oeuvre
  2. Le plan de pose

Les étapes de la mise en oeuvre

  1. Attendre que le béton des poutrelles ait atteint une résistance à la traction de 2MPa (1MPa=10kg/cm2) pour livrer les poutrelles sur chantier. Placer les poutrelles parallèlement entre elles à l’entraxe prévu. En général, l’entraxe est en moyenne de 60 cm. Les poutrelles sont manutentionnées dans leur position verticale de service au moyen d’un palonnier simple (ce qui nécessite une vérification de la poutrelle dans le cas d’élancement important). Elles reposent d’au moins 5 cm sur leurs appuis.
  2. Placer les étais avec un espacement de maximum 20 fois la hauteur de la poutrelle.

    Prendre les mesures pour éviter le déversement ou l’écartement des poutrelles (contreventement des étais défi ni sur le plan de pose)
  3. Poser les entrevous en prenant appui sur les poutrelles.
  4. Caler un treillis soudé (appelé aussi « treillis de peau ») de dimensions minimales 3.5-3.5/200-300 à mi-épaisseur de la dalle à couler sur les entrevous.
  5. Placer et ligaturer les armatures de chapeau sur le treillis soudé.
  6. Couler le béton de clavetage entre poutrelles et entrevous. L’épaisseur du béton au-dessus des entrevous résistants est au minimum de 4 cm. Dans le cas de coffrages simples, cette épaisseur minimale est de 5 cm.
  7. Après un minimum de 28 jours, le plancher n’est apte à reprendre les charges définitives qu’après avoir retiré les étais.

Bon à savoir : dans le cas de vide-sanitaire principalement, certaines poutrelles peuvent être mises en oeuvre sans étais. Il faut alors majorer les appuis d’un centimètre. Seule une étude rigoureuse effectuée par un bureau d’études permet de valider l’utilisation ou non de ce type de poutrelle sur un chantier donné.

Le plan de pose

Le plan de pose fait apparaître :

  • le ou les mur (s) porteur (s)
  • le positionnement et le sens de portée des poutrelles
  • le positionnement des aciers.

Liste des éléments qui figurent sur le « plan de pose », établi par nos experts :

  • les charges appliquées sur le plancher brut fini avec leur décomposition
  • la définition des poutrelles, des coffrages, des entrevous, etc. ... ainsi que des armatures
  • le repérage des poutrelles et celui de leur implantation par rapport à la structure
  • les conditions d’élingage des poutrelles
  • les conditions de stockage
  • les conditions d’étaiement
  • les dispositions à respecter pour les appuis, ancrages et continuités. Notamment en ce qui concerne les armatures qui sont à placer en oeuvre et qui doivent être indiquées et cotées
  • la qualité du béton complémentaire et son mode de mise en oeuvre ainsi que ses armatures.

Au stade des études de conception du plancher, le responsable de la construction doit :

  • vérifier la compatibilité de mise en oeuvre des armatures et des équipements
  • faire assurer la coordination dans les cas où la construction est composée de plusieurs fournitures d’éléments préfabriqués.

Derniers articles consultés


Les produits et tarifs affichés sont ceux de l'agence Point.P de NANTERRE.
Cliquez ici pour consulter les produits et tarifs de l'agence la plus proche :
CHOISISSEZ L'AGENCE LA PLUS PROCHE