BIENVENUE, NOS AGENCES VOUS ACCUEILLENT EN TOUTE SECURITE - En savoir plus 

Closoirs de faîtage

Closoirs de faîtage

Le closoir de faîtage est un élément de couverture utilisé pour protéger et ventiler le sommet de la toiture. La plupart du temps ventilé, il est installé sous les tuiles faîtières et l’indispensable allié de la toiture pour en profiter durant de nombreuses années. Alors besoin de closoirs sur votre chantier ? Bonne nouvelle, Point.P est là.

Filtres 111 résultat(s)
Marque
Aucun filtre sélectionné

Choisir son closoir de faîtage

Pour garantir l’étanchéité et la ventilation du haut de votre toiture, rendez-vous sur notre gamme de closoirs ventilés de faîtage. Rigide ou souple, en acier, en aluminium ou dans un matériau plastique, Point.P a référencé les meilleurs matériels des fabricants de référence sur le marché.

Choisir son closoir de faîtage

Pour garantir l’étanchéité et la ventilation du haut de votre toiture, rendez-vous sur notre gamme de closoirs ventilés de faîtage. Rigide ou souple, en acier, en aluminium ou dans un matériau plastique, Point.P a référencé les meilleurs matériels des fabricants de référence sur le marché.

Qu’est-ce qu’un closoir de faîtage ?

Un closoir est un équipement permettant de protéger et de ventiler la partie haute de la toiture, le faîtage. Il peut être rigide, en métal (zinc, cuivre), polyéthylène ou PVC, avec des bavettes en aluminium ou en plomb. Ou souple, en aluminium ou polyéthylène pour la plupart des modèles. Vendu en rouleau, le closoir souple est équipé de deux bavettes plissées ou crantées en parties latérales.

Posé dans les règles de l’art, avant les tuiles faîtières ou d’arêtiers, il est le complément indispensable de la ventilation basse à l’égout pour assurer la durabilité de votre toiture.  Ses avantages sont nombreux :
•    Il permet la ventilation linéaire de la toiture, indispensable pour éviter les phénomènes de condensation. C’est pourquoi on parle souvent de closoir ventilé. 
•    Il empêche les infiltrations d’eau, de neige poudreuse, de feuilles, ainsi que l’intrusion des petits animaux.
•    Il absorbe les mouvements de la charpente et, de ce fait, évite les fissurations et prolonge la durée de vie de la structure.
•    Il améliore l’esthétique de la toiture, en créant une unité entre les deux versants de la couverture.


Les closoirs distribués par Point.P

Les closoirs commercialisés par Point.P se répartissent en deux grandes familles :
•    Les closoirs rigides, au corps fait de métal (en acier galvanisé, le plus souvent), de polyéthylène ou de PVC, avec des bavettes en plomb ou aluminium. Pour permettre un faîtage ventilé, la face supérieure des closoirs rigides est généralement perforée.
•    Les closoirs souples en rouleaux, constitués de non tissé perforé pour le passage de l’air et de bavettes à maroufler pour une parfaite adhérence au support ; des bandes adhésives sont souvent intégrées au closoir afin de pérenniser la fixation. Deux avantages du closoir souple : une mise en œuvre plus facile et un stockage aisé lorsqu’il est conditionné en rouleau.

Pour s’adapter au mieux à votre toiture, les closoirs, qu’ils soient rigides ou souples, sont proposés en : 
•    Différents coloris : rouge, ardoise, ocre, brun… la palette est large afin de prendre en compte les caractéristiques régionales des toitures.
•    Différentes largeurs : de 90 à 140 mm pour les modèles rigides et de 290 à 450 mm pour les jupes des closoirs souples, souvent ajustables en fonction des spécificités de la toiture. 
•    Différentes gammes adaptées aux toitures en tuiles ou en ardoise. Point.P distribue également des modèles universels, qui conviennent à tous les types de couvertures.


Poser son closoir en 5 étapes

(1)    Fixer les chevrons et les liteaux de faîtage.
(2)    Poser les tuiles sur la toiture.
(3)    Installer une lisse de rehausse, dont la hauteur dépendra du modèle de tuile et de faîtière ainsi que de la pente de la toiture.
(4)    Poser le closoir ventilé sur la lisse de rehausse.
(5)    Fixer les tuiles faîtières sur le closoir.

À noter que le closoir est posé au faîtage de la toiture, mais également sur les arêtiers, les noues ou les rives.