Jusqu’à 150€ de réductions sur la catégorie REVETEMENTS SOLS ET MURS - Voir l’offre

Comment recouvrir un carrelage de salle de bain ?

Vous brûlez de relooker votre salle de bains, mais la pensée de devoir décoller votre vieux carrelage vous refroidit ? Ne baissez pas les bras : d’excellentes solutions existent pour rénover une pièce d’eau sans gros travaux. Peinture pour carrelage, béton ciré, enduit ou pose d’un nouveau revêtement sur l’existant : tous nos secrets pour rénover une salle de bain avec efficacité et gain de temps.

La peinture sur carrelage, pratique et économique

 

Recouvrir un revêtement céramique par de la peinture carrelage est la solution la plus simple pour redonner un coup de jeune à votre douche ou à votre salle de bain. Découvrez comment réussir votre opération jouvence.

Pour une rénovation facile et rapide 

Une peinture pour carrelage mural est conçue pour apporter une finition esthétique et durable dans un local humide. La plupart des produits disponibles sont en phase aqueuse (à base d’eau). Parmi leurs avantages, une application facile (en 2 couches le plus souvent), une faible odeur, un entretien très simple et un large choix de supports compatibles : 

•    Carrelage mural en grès cérame,
•    Revêtement mural en faïence, en verre ou en porcelaine type mosaïque,
•    Panneau mural ou lambris en PVC.

Peindre sur du carrelage : les erreurs à éviter 

Précaution n°1 : assurez-vous de pouvoir vous passer de votre salle de bains pendant plusieurs jours ! Pour un résultat satisfaisant, respectez l’intervalle entre 2 couches (jusqu’à 24 h) et le délai de remise en service indiqué par les fabricants (au moins 72 h). 

Précaution n°2 : vérifiez bien l’état de votre support. Recollez les carreaux qui bougent, puis reboucher les fissures ou éclats éventuels avec un peu de mortier. Enfin, retirez calcaire, moisissure et résidus gras sur le carrelage et les joints.

Précaution n°3 : attention aux carreaux très texturés, délicats à recouvrir. Il est préférable de repeindre un support lisse (et légèrement poncé pour une adhérence optimale). 

Précaution n°4 : si beaucoup de peintures sont applicables directement sur le carrelage, vérifiez tout de même si une sous-couche est nécessaire. 

Précaution n°5 : vous n’êtes pas sûr de votre coup de pinceau ? Préférez une finition mate ou satinée, une finition brillante pardonnera moins facilement les imperfections. 

la peinture sur carrelage, pratique et économique

Béton cire ou enduit sur carrelage : une salle de bain à neuf

 

Sur un carrelage vieillissant, l’application d’un béton ciré ou d’un enduit décoratif peut faire des miracles. Le point commun de ces solutions : bien employées, elles permettent de renouveler totalement la surface à rénover en masquant les joints de carrelage. 

Le béton ciré, pour rénover murs et sol carrelés 

Très présent dans les intérieurs design et de style industriel, le béton ciré mince (ou béton millimétrique) révèle aussi ses qualités dans la salle de bains :

•    Il convient aussi bien pour recouvrir un carrelage mural ou un carrelage de sol,
•    Il ne crée pas de sur-épaisseur importante,
•    Il est disponible dans de nombreux coloris et autorise plusieurs finitions : brut, moiré, lustré…

Bon à savoir : il existe des kits béton ciré sol  ou murs/sol, avec tout le nécessaire pour réaliser l’opération : sous-couche, ciment + liant, bouche-pores, cire pour la finition et la protection.   

Aux murs ou au sol, le béton ciré s’applique à la taloche, en 2 passes. Un peu d’expérience sera nécessaire pour obtenir le bon coup de main ! Dans le cas contraire, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. 

L’enduit décoratif, pour une finition rustique  

L’enduit de parement décoratif est à usage mural uniquement. Bien appliqué, il dissimule parfaitement votre ancien carrelage, comme le béton ciré. Il est disponible en produit prêt-à-l’emploi ou en poudre à mélanger et à diluer avec un pigment. 

Avec sa texture épaisse, l’enduit de parement crée des effets d’ombre, d’aspect plus ou moins rustique, dans une large palette de coloris. Son application (avec ou sans primaire, selon les produits) se fait à la taloche, au couteau à enduire ou au platoir. 

le béton ciré, sur carrelage mural et carrelage sol

Poser du carrelage sur un carrelage ancien

 

Dans une salle de bains, poser un nouveau carrelage sur l’existant est également possible. Grès cérame, carreau de ciment, parement en pierre naturelle ou reconstituée… Quel que soit le revêtement choisi, il est essentiel de bien maîtriser la préparation du support. Explications.

Important : l’application d’un nouveau revêtement sur votre ancien carrelage mural va naturellement créer une sur-épaisseur. Il faudra en tenir compte au niveau de la jonction avec le lavabo ou du rebord de la baignoire. Vérifiez en particulier s’il existe un espace suffisant entre la robinetterie et le mur à recouvrir. 

Poser un nouveau carrelage en encollage direct  

L’encollage direct d’un nouveau carrelage est préconisé sur un support bien plan : un défaut de planéité sur l’ancien revêtement risque d’être visible sur le nouveau… Prenez également soin de tester la stabilité des carreaux, à l’aide d’un maillet en caoutchouc

Une fois votre support inspecté et réparé, voici les précautions à prendre : 

•    Déposez les prises et interrupteurs et protégez les fils électriques,
•    Dépolissez votre carrelage mural à la ponceuse (abrasif grain 80 ou 100),
•    Décrassez les joints avec un tampon abrasif,
•    Lessivez toute la surface avec de l’eau.

Carrelage ancien et irrégulier : la solution panneau prêt à carreler  

Votre ancien carrelage mural est vraiment dégradé ou comporte trop d’irrégularités ? Pensez au panneau à carreler !   Léger et facile à découper, ce revêtement en mousse de polystyrène rigide habillé de ciment est idéal : disponible dans plusieurs épaisseurs à partir de 4 mm, il permet de rattraper les défauts d’un mur carrelé, tout en renforçant l’étanchéité et l’isolation thermique. 

Les panneaux à carreler seront fixés sur l’ancien revêtement à l’aide d’une colle carrelage. Pour l’étanchéité en périphérie et au niveau des joints, un mastic polymère  en cartouche vous facilitera la tâche.

Quelle colle carrelage choisir ?  

Pour l’encollage direct sur un vieux carrelage, un mortier-colle spécial rénovation adapté aux ambiances humides est préconisé (de type C2). Pour plus de simplicité, choisissez une colle en pâte (de type D2). 

Bon à savoir : selon la colle employée, l’application d’un primaire d’adhérence peut être nécessaire. Renseignez-vous au préalable. 

… Il ne vous reste plus qu’à coller le carrelage mural de votre choix selon les règles de l’art.  

Le panneau prêt à carreler, sur carrelage ancien et irrégulier

Recouvrir un carrelage sol : nos solutions

 

Envie de voir disparaître votre vieux sol carrelé ? Vous pouvez poser un nouveau carrelage ou un béton ciré. Ou, pourquoi pas, opter pour un parquet résistant à l’humidité.

Recouvrir un carrelage sol : quelles précautions prendre ? 

Comme sur un mur recouvert de faïence, la pose d’un carrelage de sol sur l’existant est tout à fait possible. Les conditions à respecter :

•    Disposer d’un support parfaitement plan. Dans le cas contraire, un ragréage sera nécessaire. 
•    Anticiper l’élévation du niveau du sol : vérifiez que la sur-épaisseur n’entrave pas le mouvement de la porte et/ou de la porte-fenêtre de la pièce. Sinon, un rabotage s’impose. 
•    Compenser la différence de niveau entre la salle de bains et la pièce permettant d’y accéder avec un seuil de porte multi-niveaux. 

Si votre ancien revêtement carrelé remplit ces conditions, la pose d’un carrelage sol  doit se dérouler sans difficultés particulières. 

Poser un parquet : bois massif ou sol stratifié ?  

Alternative chaleureuse au carrelage, le parquet trouve aujourd’hui sa place partout, y compris dans les locaux humides. Planéité du support, différence de niveau… les prérequis sont identiques à la pose d’un carrelage sur l’existant. 

Pour habiller le sol de votre salle de bains, vous avez le choix entre : 

•    Un parquet massif à coller en bois exotique (teck, ipé, bambou… toutes essences naturellement résistantes à l’humidité) ou en bois d’origine locale comme le chêne ou le pin, ayant reçu un traitement hydrofuge

Bon à savoir : dans une salle de bains, la pose collée avec primaire d’accrochage est privilégiée, de préférence sur un sol ragréé. Pour une étanchéité parfaite, choisissez une mise en œuvre en « pont de bateau » avec un joint mastic entre les lames.

Un sol PVC clipsable pour recouvrir votre ancien carrelage•    Un sol stratifié ou un sol PVC spécial pièces humides : en pose flottante avec sous-couche résiliente, ces revêtements à clipser sont rapides à mettre en œuvre et faciles à entretenir. De plus, de nombreux modèles sont compatibles avec un sol chauffant. Faites-vous plaisir avec l’infinie variété des teintes imitation bois, béton, pierre ou métal !

À noter : dans une pièce sujette aux variations de température et d’hygrométrie, une ventilation performante est gage de longévité pour votre parquet. 

  • Goutte de géolocalisation

    Plus de 800 agences et 125 showrooms

  • Icone pouce levé

    30 jours pour changer d'avis*

    * voir les conditions en agence

  • Icone check orange

    Paiement CB sécurisé

  • Icone chronomètre

    Retrait rapide