Jusqu’à 150€ de réductions sur la catégorie REVETEMENTS SOLS ET MURS - Voir l’offre

Comment construire un muret et poser ses chaperons ?

Éléments de décoration, de séparation voire de protection, les murets et leurs chaperons sont des aménagements extérieurs courants. La pose de ces ouvrages est abordable, pour peu que l’on respecte bien chaque étape, en veillant attentivement à la verticalité de l’ensemble. Pour aborder ce chantier avec sérénité, faites le point sur les bonnes pratiques de mise en œuvre !

Construire un muret extérieur en briques, en pierres ou en parpaings

Un muret est monté pour servir de clôture ou de séparation entre deux espaces, comme un jardin et une terrasse ou un potager. Il peut être réalisé en parpaings, en briques, en pierres naturelles ou en pierres reconstituées.
muret pierres reconstituées
On procédera par étapes, de la manière suivante :

(1)    Réaliser la fondation du muret

•    Délimiter la zone de fondation par des cordeaux suspendus à des piquets. La largeur de la tranchée doit correspondre à environ deux fois l’épaisseur du parpaing. Pour la profondeur, prévoir de creuser suffisamment pour que la fondation soit hors gel. Une fois la tranchée creusée à l’aide d’une bêche, niveler et damer le fond avant de couler la semelle de fondation qui assurera la stabilité de l’ouvrage. Réalisée en béton, elle doit arriver à quelques centimètres sous la surface du sol. 

À noter : pour un muret de plus de 60 cm de hauteur, il est recommandé de ferrailler la fondation avec une semelle filante. Celle-ci est posée soit sur un béton de propreté coulé et séché au préalable, soit sur des cales pour un enrobage parfait et une protection optimale contre l’oxydation. 

•    Couler le volume de béton nécessaire sur l’ensemble de la tranchée, en une seule fois. 

•     Laisser sécher une semaine avant la pose des éléments constitutifs du muret.

(2)    Poser les parpaings, briques ou pierres

•    Tracer le périmètre du muret au cordeau à poudre.
•    Planter des piquets dans le prolongement des tracés avant de les relier par des cordeaux. Afin d’assurer un alignement parfait du muret, il est conseillé de remonter les cordeaux après le montage de chaque rang d’éléments. 
•    Avant la pose du premier rang de parpaings, étaler à la truelle une couche de 2 à 3 cm d’épaisseur de mortier.
•    Poser ensuite les parpaings, briques ou pierres les uns à côté des autres, en commençant par les éléments d’angle. Les enfoncer dans le mortier à petits coups de maillet, en respectant un espace d’1 cm entre les éléments. 
•    Si le muret est en parpaings, veiller à orienter la face alvéolée vers le sol. Dans le cas d’un mur en brique, on choisira des briques pleines en terre cuite, performantes et faciles d’emploi. Vérifier l’horizontalité et l’aplomb tout au long de la pose
•    Remplir les joints entre les pierres ou parpaings avec du mortier. L’emploi d’une taloche permettra de réaliser un joint propre, sans débordement sur les côtés. 
•    Une fois le premier rang terminé, couper le premier élément du rang suivant à la moitié pour réaliser un montage en quinconce, plus résistant. 
•    Poser un nouveau lit de mortier et renouveler l’opération, en suivant le cordeau et en vérifiant l’aplomb régulièrement.
•    Lorsque la dernière rangée est terminée, le chaperon peut être posé.

Bon à savoir : Le muret, produit d’aménagement extérieur décoratif, peut également servir de base à la construction d’une clôture. Celle-ci peut être réalisée à l’aide : 
•    De grillage souple en rouleaux, fixé sur poteau et maintenu à l’aide de tendeurs,
•    De grillage rigide ou panneau de grillage, posé sur platine ou avec carottage,
•    De panneaux de bois occultant, fixés sur poteaux.

À noter que ce type de muret est obligatoirement en béton.  

grillage rigide soudé sur muret

 

Comment poser un chaperon de muret ?

Le chapeau ou chaperon de muret est un élément de protection et de finition. Il apporte une touche esthétique et préserve des infiltrations d’eau. Réalisé en ciment, en pierre ou en briques, le chaperon peut être plat, incliné ou bombé. Il peut aussi recevoir des ardoises ou des tuiles.

Les étapes de pose d’un chaperon de muret maçonné

  • Si le muret est long, la fixation de planches sur sa longueur facilitera l’alignement des éléments du chaperon. 
  • Si le muret est de dimensions plus réduites, commencer par poser les éléments de chaperon à chaque extrémité de l’ouvrage. Un cordeau tendu entre les deux permettra de guider l’alignement des éléments intermédiaires.
  • Coller le chaperon à l’aide d’un mortier-colle étalé avec un peigne à colle. Un double encollage est recommandé pour assurer la bonne tenue du dessus de muret.
  • Veiller à respecter un écart de 1 cm environ entre les éléments, au besoin en posant des cales.
  • Une fois tous les chaperons posés, réaliser les joints à l’aide d’une truelle, d’une taloche et d’un mortier moyennement dense.

Bon à savoir : les modèles équipés de gouttes d’eau facilitent une évacuation plus rapide des eaux de pluie.

pose d'un chaperon de muret par collage

A lire également :

Portail électrique d'entrée

Bien choisir son portail

Choisir un portail robuste, sécurisant et esthétique ne s’improvise pas. Découvrez nos conseils pour bien équiper l’accès à votre logement.

Lire la suite
Plusieurs carreaux de carrelage

Carrelage extérieur : comment faire le meilleur choix ?

Formats, finitions, couleurs… le carrelage extérieur a plus d’un atout pour séduire. Tous nos conseils pour choisir le modèle adapté à votre projet.

Lire la suite
  • Goutte de géolocalisation

    Plus de 800 agences et 125 showrooms

  • Icone pouce levé

    30 jours pour changer d'avis*

    * voir les conditions en agence

  • Icone check orange

    Paiement CB sécurisé

  • Icone chronomètre

    Retrait rapide