Jusqu’à 150€ de réductions sur la catégorie REVETEMENTS SOLS ET MURS INTERIEURS - Voir l’offre

Parquet, sol stratifié, PVC : comment choisir votre revêtement ?

Choisir son revêtement de sol est une phase essentielle de tout projet de travaux. Parquet massif, contrecollé, stratifié ou sol PVC ont chacun des caractéristiques propres qui devront être prises en compte dans la réflexion. Type de pose, format, finitions… Toutes les astuces vous sont dévoilées !

Parquet, stratifié, PVC : trois revêtements à la loupe

Fonctionnel, décoratif, entrée ou haut de gamme … L’offre en revêtements de sol intérieur est vaste. Pour vous guider, découvrons dans un premier temps les spécificités du parquet, du sol stratifié et du sol PVC.

Le parquet : chaleur, style et élégance

  • Indémodable et facile d’entretien, le parquet  figure parmi les revêtements de sol les plus couramment utilisés.
  • S’il peut se poser dans toutes les pièces de la maison, le choix se portera sur un modèle adapté au lieu de destination.
  • Très apprécié pour son esthétique, le parquet contribue également à l’isolation thermique et acoustique de la pièce. Posé dans de bonnes conditions, il est un véritable gage de qualité pour le logement.
  • Contrecollé ou massif, il sait sublimer la pièce en apportant cachet et caractère.

Bon à savoir : l’épaisseur du parement est un critère essentiel de la qualité du parquet. Elle est comprise entre 14 à 20 mm pour un parquet massif haut de gamme et de 4 à 4,5 mm pour un contrecollé de qualité.

Parquet chêne massif monolame

Le parquet contrecollé : un choix étendu, une pose facile

Le parquet contrecollé

Le contrecollé se compose de trois couches :

  • Un parement de bois massif de 2,5 mm minimum en couche supérieure.
  • Une âme centrale constituée d’un panneau à base de bois (panneau de particules) ou de contreplaqué ou de lamelles de résineux.
  • Une couche de contre-balancement en placage mince pour assurer la stabilité de l’ensemble.

Le parquet contrecollé est réputé pour ses nombreux avantages.

  • Son parement est décliné en un grand nombre d’essences et de coloris : chêne, sapin, pin sylvestre, châtaigner, érable,…
  • Il est résistant, même si sa durée de vie est inférieure à celle du parquet massif.
  • Il est souvent proposé en lames de grandes dimensions.
  • Il s’entretient aisément, à l’aide d’une serpillère humidifiée et d’un produit ménager adapté.
  • Enfin, le contrecollé se révèle plus économique que le parquet massif.

La pose s’effectue est collée ou flottante. Dans ce dernier cas, on parle de parquet clipsable avec système d’emboîtement « rainure / languette » ou « clic ».

Le parquet massif : noblesse et élégance longue durée

Le parquet massif

Réalisé dans une seule et même essence, le parquet massif est le revêtement haut de gamme par excellence.

  • Opter pour un parquet massif, c’est faire le choix d’un revêtement d’une grande durabilité. Bien entretenu, sa durée de vie peut en effet dépasser 100 ans.
  • Contrairement au contrecollé, le parquet massif peut être rénové plusieurs fois par ponçage.
  • Le parquet massif se distingue enfin par son charme incomparable qui résiste à tous les effets de mode.

Sa pose, de préférence réalisée par un professionnel, est clouée sur lambourde ou collée sur le support. Une nouvelle génération de parquet massif, équipée d’un profil spécial, permet également une pose flottante sans colle.

Le parquet peut recevoir trois types de finitions.

  • Vitrifié ou verni. Cette solution économique consiste à appliquer un film transparent qui imperméabilise le revêtement. L’entretien est facile, à l’aide d’une serpillère imbibée d’un produit nettoyant neutre.
  • Huilé. Un film pénétrant et non gras enrobe les fibres de bois, pour un aspect authentique. La couche d’huile doit être renouvelée deux fois par an. L’entretien s’effectue à l’aide d’un savon-nettoyant et d’une serpillère bien essorée.
  • Ciré. Une couche protectrice durcie à la surface est renouvelée tous les six mois. Cette finition très esthétique est le traitement le plus naturel pour le parquet. Moins résistant que le vitrifié, le parquet ciré se nettoie avec un balais micro fibres à peine humide.

Le sol vinyle ou PVC : pratique et tendance

Lino vinyle PVC coloris carreau de cimentLongtemps considéré comme un revêtement de second choix, le sol PVC ou vinyle se positionne désormais comme une solution de décoration efficace et très pratique. Idéal pour changer de décor en un tour de main et à un prix compétitif, il s’adapte à toutes les pièces.

Ce revêtement de plus en plus courant dans l’habitat se retrouve souvent sous l’appellation « parquet PVC » ou « parquet vinyle ». Il est également fréquemment confondu avec le sol lino, d’origine entièrement naturelle.

Ses points forts sont nombreux :

  • Il offre de multiples possibilités de décoration : imitation de matière (sol PVC imitation parquet ou à effet béton, dalle PVC  bois naturel…), sobre ou orné de motifs, aspect rustique ou design.
  • Il est naturellement performant tant au niveau acoustique que thermique. Toutefois, pour améliorer le confort de la pièce, opter pour une solution renforçant l’isolation acoustique peut s’avérer judicieux.
  • 100 % étanche, le parquet PVC ou vinyle est parfaitement adapté dans une cuisine ou une salle de bains.
  • Ce revêtement est enfin apprécié pour sa facilité d’entretien. Après avoir été dépoussiéré, le sol est lavé à l’aide d’une serpillère légèrement imbibée d’eau savonneuse.

La pose d’un sol PVC ou vinyle est à la portée de tous. Elle peut être collée ou flottante à clipser. Dans tous les cas, elle est réalisée sur un support sain et parfaitement plan.

La durée de vie du parquet PVC ou vinyle est plus courte que celle du parquet ou du stratifié. Sa résistance s’apprécie selon l’épaisseur de la couche d’usure. Plus elle sera épaisse (jusqu’à 0,7 mm), plus le sol sera résistant à l’abrasion et au poinçonnement.

Bon à savoir : La distinction entre le PVC et le vinyle est de plus en plus rare car seul leur mode de fabrication diffère.

Le sol stratifié : Innovant et économique

Le sol stratifié

À noter : la sous-couche acoustique est optionnelle.

Constitué d’un ensemble de couches superposées, le sol stratifié, également appelé « parquet stratifié », séduit par ses performances et son côté économique. Ses nombreux atouts lui permettent de concurrencer le parquet traditionnel.

  • Le stratifié parvient à imiter le bois, la pierre ou encore le béton. L’aspect bois se décline sous une multitude de coloris et d’essences.
  • Son âme en panneau de particules ou HDF garantit sa robustesse. Bien que moins durable que les parquets et contrecollés, le stratifié résiste efficacement au poinçonnement et aux infiltrations. De plus, de nombreux modèles comportent un film de protection « overlay » sur la couche d’usure qui augmente la résistance à l’abrasion, aux micro-rayures et à la décoloration.
  • Certains stratifiés proposent également une technologie ou un traitement hydrofuge. 100 % étanches, ils conviennent alors aux pièces humides.

La tendance du stratifié à résonner, son principal inconvénient, peut être corrigée par une sous-couche acoustique qui améliorera l’isolation phonique de la pièce. C’est une précaution particulièrement utile dans une chambre d’enfant.

Le choix du modèle dépend de sa classe d’utilisation. En environnement résidentiel, nous en distinguerons trois :

  • Un stratifié de classe 21 sera adapté aux zones de faible passage comme une chambre.
  • Un stratifié de classe 22 convient pour les pièces d’usage moyen, telles une salle à manger, une salle de bains ou une chambre d’enfant.
  • Une cuisine, une salle de jeux et les pièces avec accès sur l’extérieur nécessiteront un stratifié de classe 23.

Enfin, ce revêtement se distingue aussi par sa facilité de pose. Comme le parquet contrecollé, le stratifié se prête idéalement à une pose flottante, sans colle ni clous.

 

Salon, salle de bains, chambre, cuisine… Bien choisir son sol

Les contraintes techniques ne sont pas les mêmes d’une pièce à une autre, et le revêtement doit être choisi en conséquence. Faisons le point !

Lame vinyle PVC lino

Pièces de vie : les revêtements pour les salons, chambres et bureaux

  • Le parquet, massif comme contrecollé, et le stratifié sont parfaitement adaptés aux pièces de vie. Élégant et chaleureux, le parquet occupe une place de choix dans un salon et un bureau. Plus économique, un stratifié posé dans un salon devra être résistant aux passages réguliers (au minimum de classe 22). Enfin, un revêtement avec sous-couche isolante est recommandé pour une chambre.
  • Le parquet PVC ou vinyle trouve également sa place dans les pièces à vivre. Sa facilité d’entretien est un atout majeur dans un salon ou une salle à manger. Un modèle isolant est particulièrement adapté dans une chambre d’enfant.

Notre conseil : Nos trois revêtements peuvent être posés dans les pièces à vivre du logement. Ne perdez pas de vue les contraintes d’isolation, et optez pour un revêtement à votre goût et compatible avec votre budget. Les pièces à vivre sont par définition très fréquentées : pensez à poser une plinthe le long des murs pour les protéger des chocs et des projections.

Pièces humides : les revêtements hydrofuges pour la cuisine et la salle de bains

  • Le sol d’une salle de bains doit impérativement résister à l’humidité. Si le carrelage reste le revêtement le plus répandu, le sol PVC le concurrence de plus en plus. Pour un résultat haut de gamme et résolument tendance, le parquet de salle de bains sera choisi dans un bois traité contre l’humidité ou en bambou.
  • Dans une cuisine, le sol doit être à la fois étanche, résistant et facile à nettoyer. Un stratifié ou un sol PVC sélectionnés avec soin constituent des solutions idéales.

Notre conseil : Si vous souhaitez abandonner le traditionnel carrelage, nous vous recommandons un sol PVC de qualité, suffisamment épais pour résister aux piétinements et autres chutes d’objets.

Pièces annexes : les sols adaptés pour une entrée, un couloir ou des toilettes

  • Un sol résistant aux passages intensifs est requis dans une entrée ou un couloir. Le choix peut se porter sur un parquet massif ou un contrecollé, pour une solution à la fois durable et esthétique.
  • Le revêtement des toilettes est nécessairement résistant à l’humidité et facile à nettoyer. Là encore, un sol PVC est une alternative crédible au carrelage.

Focus sur le parquet : quelle essence choisir en fonction de la pièce ?

Ce tableau récapitulatif permet de vous orienter dans le choix de l’essence de votre parquet en fonction du lieu de pose dans votre habitation.

comparatif des parquets par pièce

 

 

Formats des parquets, stratifiés et sols PVC : monolame, multi-frises, lame ou dalle ?

Les parquets, sols stratifiés ou PVC se déclinent dans de nombreux formats. La lame large, la frise ou monolame, la « deux frises » ou la « trois frises » et la dalle sont les plus courants.

Parquets et stratifiés

Nous distinguerons quatre formats de parquets et stratifiés :

  • La lame large. C’est la tendance de ces dernières années : très esthétique, elle s’adapte à tous les styles et donne l’impression d’agrandir l’espace.
  • La frise ou monolame. Elle se présente sous la forme d’une lame à la largeur unique. Un format classique, au style indémodable.
  • Les lames à « deux » ou « trois frises ». Elles sont composées d’un assemblage de lamelles de taille identique ou non, collées entre elles sur un support pour former une lame unique.
  • Le format en dalle. Il est souvent proposé en de nombreuses dimensions et concerne principalement le stratifié.

Sol PVC

Le sol PVC est disponible en trois formats :

  • en lames, pour reproduire la chaleur du parquet.
  • en dalles, pour imiter le carrelage.
  • en rouleaux (de 1 à 5 m. de largeur), solution appréciée pour les petits budgets.

Sol PVC grandes lames

 

Prenez rendez-vous en showroom

Les conseillers Point.P vous accueillent pour comprendre vos besoins et vous apporter un conseil personnalisé et sur mesure.

Prendre rendez-vous Showroom Point.P

Lexique

Lame : planche usinée en lame de parquet.

Panneau de particules : panneau en fibres de bois aggloméré utilisé en agencement, menuiserie et décoration.

Panneau HDF (High Density Fibreboard) : panneau de fibres de bois haute densité, souvent utilisé en couche intermédiaire d’un sol stratifié

Rainure/languette : mode d’assemblage par emboîtement de deux lames au profil spécifique, maintenues à l’aide d’un filet de colle vinyle.

Système clic : mode d’assemblage par emboîtement de deux lames au profil spécifique, par une simple pression, sans colle.

Devis travaux

Trouvez un professionnel qualifié près de chez vous et obtenez jusqu’à 4 réponses pour vos devis travaux.

Demandez un devis gratuit

A lire également

Ouvrier qui trace au crayon sur un morceau de parquet

Poser un parquet ou un revêtement de sol

Pour poser un parquet ou un revêtement de sol dans les meilleures conditions, il est important de respecter certaines règles.

Lire la suite
Passage d'un produit sur parquet avec un pinceau

Comment entretenir votre parquet?

Vitrifié, huilé ou ciré, votre parquet demande un entretien régulier. Tour d’horizon des différentes solutions à disposition.

Lire la suite

ConseilsDeco.TV : découvrez nos conseils en vidéo

Vous voulez changer votre revêtement de sol pour votre chambre ? Vous souhaitez optimiser l’acoustique de votre bureau avec l’aide d’un sol stratifié ?

Nous vous présentons dans ces deux vidéos les différents parquets et sols stratifiés, pour vous guider dans le choix de votre revêtement de sol.

  • Goutte de géolocalisation

    Plus de 800 agences et 125 showrooms

  • Chariot produit

    100 000 références commandables en ligne

  • Icone pouce levé

    Commande web traitée par votre agence

  • Icone chronomètre

    Retrait rapide en agence ou livraison en 48h