Exclusivité web de la rentrée : jusqu’à -80€ HT sur l'intégralité du site - Voir l’offre

Plaques de plâtre : choisissez le matériau adapté à votre projet

La plaque de plâtre est un matériau de construction largement répandu. Que ce soit pour monter une cloison ou réaliser un faux-plafond, ce revêtement trouve sa place dans de nombreux projets. Sa polyvalence est également reconnue depuis le développement de plusieurs modèles techniques : phonique, haute dureté, spécial feu, hydrofugée, cintrable… Des qualités qui méritaient que l’on s’y attarde !

La plaque de plâtre : caractéristiques et variété des modèles

La plaque de plâtre présente de nombreux avantages. La variété des modèles permet d’envisager des applications diverses en fonction des contraintes techniques et de l’usage souhaité.

Qu’est-ce qu’une plaque de plâtre ?

La plaque de plâtre est un matériau de construction constitué d’un mélange de plâtre et d’eau, moulé entre deux couches de carton. Simple à mettre en œuvre, elle est couramment utilisée en neuf comme en rénovation pour la réalisation de cloison et de faux plafond.

Le plâtre est reconnu pour ses nombreux atouts :

  • il est fabriqué à base de gypse, un matériau naturel 100 % recyclable,
  • léger, il est facilement manipulable,
  • poreux, il participe à la régulation de l’hygrométrie de la pièce,
  • il est naturellement performant en tant qu’isolant phonique.

plaque de plâtre standard

Typologie des plaques de plâtre

Les plaques de plâtre sont normées selon leur format et leurs caractéristiques techniques.

Formats

Les plaques de plâtre peuvent présenter quatre types de bords longs :

  • BA, les plus courants, bords longs amincis facilitant la pose de bande pour le jointoiement,
  • SB, bords longs arrondis et sans bande,
  • BC, bords longs coupés,
  • BD, bords longs droits.

Elles sont également proposées dans plusieurs dimensions :

  • leur épaisseur peut être de 6 mm, 10 mm, 13 mm, 15 mm 18 mm, 20 mm ou 25 mm,
  • leur largeur est comprise entre 40 cm et 120 cm,
  • leur longueur s’échelonne entre 200 cm et 360 cm.

la plaque de plâtre standard

La plaque de plâtre standard est cartonnée avec deux bords amincis. De couleur grise ou blanche, elle est très couramment employée pour la réalisation de cloisons, plafonds et murs périphériques, dans les pièces sèches. Elle existe en version pré-peinte, pour une finition facilitée.

Le format le plus répandu est la plaque BA13 : le panneau à bords amincis est d’épaisseur 13 mm.

Bon à savoir : la plaque de plâtre type A à 4 bords amincis est idéale pour les plafonds et cloisons de grande hauteur.

plaque de plâtre BA13

la plaque de plâtre hydrofuge

La plaque hydrofuge est conçue pour être installée au contact des pièces humides : cuisine, salle de bains, WC, cellier, garage. Elle protège les parois des projections d’eau.

De nouvelles plaques hydrofuges ont également été développées depuis quelques années : les plaques hautement hydrofuges, pour les pièces à très forte hygrométrie (classées EC ou EB+ collectif). Elles sont généralement composées d'un cœur hautement hydrofugé et armées d'un voile de verre renforcé sur leurs 2 faces.

plaque de plâtre hydrofuge

la plaque de plâtre phonique

De couleur bleue, la plaque phonique est idéale pour la séparation des logements, le cloisonnement des chambres ou la réalisation de faux-plafonds. Certains modèles réduisent les nuisances sonores jusqu’à 50 %.

Pour de meilleures performances, il est recommandé d’intégrer un isolant en laine minérale ou naturelle entre les plaques.

plaque de plâtre phonique

la plaque de plâtre spécial feu

De couleur rose, les plaques de plâtre spécial feu sont renforcées de vermiculite et fibres de verre. Elles sont dédiées aux ouvrages nécessitant une résistance au feu élevée :

  • en environnement résidentiel, si la pièce contient une cheminée ou un poêle,
  • dans les collectivités et les établissements recevant du public (ERP).

Les plaques de plâtre spécial feu peuvent être mises en œuvre en tant que cloisons, plafonds ou encore murs périphériques.

Pour plus d’informations, la sécurité incendie est abordée en détail dans un conseil d’expert.

plaque de plâtre feu

la plaque de plâtre haute dureté

Cette plaque renforcée par densification du plâtre se caractérise par sa grande résistance aux chocs. Les deux modèles actuellement commercialisés sont les plaques Habito®, Solidroc®.

Généralement de couleur jaune, elle est destinée aux locaux dont l’occupation justifie une dureté de surface élevée : salles de jeux, salles de sport, ou encore locaux scolaires.

 

la plaque de plâtre dépolluante

Certaines plaques de plâtre à haute densité sont destinées à améliorer la qualité de l’air d’une pièce. Particulièrement utiles dans une chambre d’enfant, elles conviennent pour la réalisation de cloison, le doublage de mur ou de plafond.

Elles peuvent absorber jusqu’à 80 % de la concentration des composés organiques volatils (COV) dans l’air ambiant.

La plaque de plâtre cintrable

La plaque de plâtre cintrable est une solution de cloison, contre-cloison ou plafond pour ouvrages courbes.

Il est possible de créer des courbes de rayons supérieurs à 900 mm en pose à sec, ou compris entre 250 et 900 mm après humidification et séchage de la plaque.

La plaque de plâtre sol

Les panneaux spécial sol sont utilisés pour la réalisation de chape sèche. Particulièrement résistantes au poinçonnement, elles permettent de rénover un plancher déformé en bois comme en béton sans nécessiter la dépose du revêtement de sol existant.

Bon à savoir : en atténuant les bruits d’impact, cette solution contribue à l’isolation acoustique de la pièce.

 

Quels usages pour la plaque de plâtre

La plaque de plâtre est très courante en aménagement intérieur. Elle est principalement employée pour deux types de projets : la construction de cloison et la réalisation de faux-plafond.

Réalisation de cloison

Étape par étape, voici comment construire une cloison en plaque de plâtre.

(1) Monter l’ossature métallique

  • Tracer les repères des rails : au sol (en tenant compte de l’emplacement de la porte), le long du mur à l’aplomb du repère au sol, et au plafond. Les découpes sont réalisées à la cisaille à tôle.
  • Fixer le rail inférieur au sol à l’aide de chevilles à frapper tous les 60 à 80 cm.
  • Fixer le montant au mur avec des chevilles adaptées au revêtement, en prenant soin de laisser un espace de 1,5 cm entre le haut du rail et le plafond.
  • Poser le rail du plafond, en engageant l’extrémité supérieure sur le montant puis en fixant à l’aide de chevilles adaptées.
  • Intégrer la porte en la vissant aux montants verticaux. L’utilisation d’un niveau à bulle permet de s’assurer de son bon positionnement.
  • Installer les montants d’ossature tous les 60 cm dans le rail à l’aide d’une pince à sertir.

À noter que des câbles et gaines électriques peuvent être intégrées dans la cloison. Leurs sorties seront positionnées au niveau d’une des lumières de passage prévues dans l’ossature.

(2) Fixer les plaques

  • Si nécessaire, couper la plaque de plâtre au format voulu : marquer la ligne de coupe à l’aide d’une règle et d’un cutter puis casser la plaque au niveau de l’entaille.
  • Positionner une première plaque contre le montant de la porte et la plaquer sur l’ossature. Veiller à aménager un espace d’environ 1 cm entre le sol et la plaque afin d’empêcher toute remontée d’humidité. Cette opération est facilitée par l’utilisation d’un cale-plaques à leviers.
  • Visser sur les montants, en utilisant un embout spécifique qui évite d’abîmer la surface de parement.
  • Poser la seconde face de la cloison, de manière identique.

Bon à savoir : la mise en œuvre d’un isolant en laine minérale ou naturelle entre les plaques augmente considérablement les performances acoustiques et thermiques de la cloison.

(3) Finitions

  • Combler les vides aménagés en bas et en haut des plaques au mastic acrylique.
  • Recouvrir les têtes des vis et garnir les joints entre les plaques à l’enduit, puis appliquer une bande à joint.

Posées dans les règles de l’art, les plaques de plâtre se prêtent à toutes les finitions : peinture, papier peint, carrelage, crépi…

Faux-plafond en plaques de plâtre

La réalisation d’un faux-plafond en plaques de plâtre est très prisée en rénovation pour ses nombreux avantages : isolation thermique et acoustique, intégration de luminaires, dissimulation des câbles et des imperfections du plafond d’origine.

Retrouvez le procédé en détails dans notre conseil d’expert.

A lire également :

Comble aménagé en cours d'isolation avec fenêtre de toit

L’isolation des combles aménageables

Isoler la toiture de ses combles aménageables est une nécessité. Que ce soit par l’intérieur ou l’extérieur, on vous dit tout !

Lire la suite
Lambris et parements : tout savoir sur les revêtements muraux

Lambris et parements : tout savoir sur les revêtements muraux

Très prisés en décoration d’intérieur, les lambris et parements muraux sont un excellent moyen d’exprimer sa créativité. Focus sur les caractéristiques des matériaux, méthodes de pose et finitions.

Lire la suite
  • Goutte de géolocalisation

    Plus de 800 agences et 125 showrooms

  • Chariot produit

    100 000 références commandables en ligne

  • Icone pouce levé

    Commande web traitée par votre agence

  • Icone chronomètre

    Retrait rapide en agence ou livraison en 48h