Jusqu’à 150€ de réductions sur la catégorie REVETEMENTS SOLS ET MURS INTERIEURS - Voir l’offre

Porte d’entrée : nos conseils pour la prise de cotes

Vous souhaitez remplacer ou faire poser une porte d’entrée ? Suivez nos recommandations pour identifier le type de pose et prendre les cotes nécessaires, avant de choisir le modèle adapté à vos besoins.

Changer une porte d’entrée : les bonnes questions à se poser

La porte d’entrée est un élément de l’habitat particulièrement sollicité : elle doit être à la fois, robuste et stable, isolante, facile à manipuler… et accueillante. Une pose précise et soignée contribuera à sa longévité. Avant d’envisager la pose d’une porte d’entrée ou son remplacement, quelques réflexions s’imposent.

Quand et pourquoi changer sa porte d’entrée ? 

•    Une porte d’entrée ancienne présente en général des performances d’isolation et de sécurité très en deçà des standards actuels. Prévoir son remplacement, c’est renforcer la performance énergétique de son logement… et gagner en sérénité. 

•    Une porte en bois est plus sensible au temps qui passe qu’une porte d’entrée acier,  en aluminium ou en PVC. Sous l’effet des intempéries, et malgré un entretien régulier, le matériau peut s’altérer, se déformer et perdre en résistance ou en capacités d’isolation

•    De plus, le dormant peut présenter du jeu ou des fissures au niveau des fixations. 

Comment vérifier l’état d’une porte d’entrée ? 

•    Une porte mal isolée est source de pertes de chaleur et réduit le confort thermique de l’habitat. Il suffit de passer la main sur le pourtour d’une porte ancienne pour constater la présence de passages d’air plus ou moins importants. Un examen des joints permet aussi de juger de son état. 

•    Pour vérifier si une porte remplit toujours son rôle de rempart contre le froid et les intrusions, une astuce simple : éclairez l’entrée à la nuit tombée, puis sortez de la maison pour observer si de la lumière apparaît autour de la porte. Des jours trop importants sont signes de vétusté

Quelles sont les dimensions d’une porte d’entrée ? 

•    Les dimensions standard du tableau d’une porte d’entrée à un vantail sont de 215x90 cm pour une épaisseur de 4 cm minimum. À noter qu’une porte d’entrée peut comporter deux vantaux ou être surmontée d’une imposte

•    Il existe d’autres dimensions courantes pour une porte d’entrée : 215x80 cm, 215x100 cm, 200x80 cm, 200x90 cm, etc. 

•    Une porte d’entrée compatible avec la norme PMR (Personne à Mobilité Réduite) doit être large d’au moins 90 cm, avec un passage utile de 83 cm (obligation pour toute maison neuve construite depuis le 30/11/2007). 

Dans le cas d’une rénovation, faut-il remplacer tout le bloc-porte ?  

C’est conseillé, car il est toujours délicat de remplacer une porte seule. Si la menuiserie d’origine est ancienne et non standard, ou s’il s’agit d’une porte blindée, une fabrication sur-mesure sera souvent la seule solution. Tandis que la pose d’un nouveau bloc-porte fournira une isolation satisfaisante et constituera une solution en général plus économique. 

Pour bien sélectionner le modèle de porte adapté à votre logement, consultez notre guide de choix des portes d’entrée

 

Une porte d’entrée, plusieurs types de pose

Selon que l’on souhaite installer un bloc-porte ou le remplacer dans le cadre d’une rénovation, plusieurs cas de figure peuvent se présenter. Pour réaliser une prise de cotes adaptée, détaillons les différentes possibilités de mise en œuvre. 

La pose d’un bloc-porte : les configurations possibles 

Il existe 3 manières de poser un bloc-porte d’entrée : 

La pose en feuillure

Le bloc-porte est installé dans une feuillure pratiquée dans la partie intérieure du tableau. C’est une configuration courante dans les maisons anciennes. 

À noter : ne pas confondre la feuillure de l’embrasure (destinée à recevoir le dormant) et celle du dormant lui-même (destinée à recevoir la porte). 

La pose en tunnel

Le bloc-porte est installé dans l’épaisseur du tableau. C’est un type de pose répandu dans les logements neufs ou anciens équipés de murs épais. 

La pose en applique

Le bloc-porte est installé sur la face intérieure du mur. Celui-ci peut être isolé. Dans ce cas, le bloc-porte est posé dans la continuité de l’isolant et nécessite des tapées d’isolation. Cette solution est mise en œuvre dans les maisons neuves ou en rénovation (avec mise en place d’une isolation thermique par l’intérieur). 

Les différents types de pose : en feuillure, en tunne, en applique

La rénovation sur cadre existant 

Ce type de pose est envisagé lorsque l’huisserie d’origine est saine. Il consiste à installer un dormant spécial rénovation sur le cadre existant, avec un habillage de finition venant masquer celui-ci. Parmi ses avantages :

•    Une mise en œuvre rapide, sans démontage de l’ancien dormant,
•    Pas de travaux supplémentaires sur les murs de la maison.

La mise en œuvre d’un dormant rénovation s’effectue en éliminant la feuillure du bâti existant. 
Dans tous les cas, la pose d’un dormant rénovation entraîne une réduction de la largeur de passage

2 possibilités se présentent : 
•    Soit en comblant la feuillure avec des tasseaux de remplissage, 
•    Soit en supprimant la feuillure (dans ce cas, la réduction du cochonnet permet de limiter la réduction de la largeur de passage). 

Le remplacement complet du bloc-porte 

Cette solution suppose la dépose complète de l’existant pour accueillir un nouveau bloc-porte. Elle permet de conserver la largeur de passage de la porte d’origine. 

La pose en neuf 

Dans une construction neuve, le bloc-porte est posé soit en tunnel, soit en applique (cas d’un logement isolé par l’intérieur), plus rarement en feuillure.

 

Bien effectuer un relevé de mesures

Réalisé avec précision, un relevé de mesures permet de s’épargner de mauvaises surprises à la réception de la commande ou des ajustements fastidieux lors de la pose… Voici quelques conseils pour bien appréhender l’opération :

•    Effectuez des mesures les plus précises possibles, de préférence en millimètres.

•    Relevez chaque mesure en 3 points différents et retenez la cote la moins élevée. Ex. pour un relevé de largeur indiquant 900 mm en haut du tableau, 897 mm au milieu et 896 mm en bas, notez la cote du bas (896 mm). 

•    Prenez les dimensions du tableau en tenant compte des revêtements (crépi, parement). 

•    Si la façade est doublée par un isolant intérieur, relevez son épaisseur, revêtement compris (plaque de plâtre). 

•    Notez le sens d’ouverture de la porte. Il s’établit en poussant la porte depuis l’extérieur vers l’intérieur. Il est « droite poussant » ou « gauche poussant »

Bon à savoir : le dégagement de la porte, c’est-à-dire l’espace dont le vantail a besoin pour s’ouvrir en totalité, est un élément à prendre en compte. Le remplacement d’une porte peut être l’occasion de choisir le sens qui convient le mieux à l’aménagement intérieur. 

En cas de doutes ou de difficultés pour effectuer un relevé de mesures, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

 

Prise de cotes pour une pose en feuillure (rénovation)

Avec dépose du bâti 

Ici, la porte d’entrée repose dans la feuillure de la maçonnerie, en lieu et place de l’ancien bâti.
Cinq mesures sont nécessaires : 

1.    Hauteur du tableau fini (H)
2.    Hauteur entre le seuil et le fond de feuillure du tableau (Hf)
3.    Largeur du tableau fini (L)
4.    Largeur en fond de feuillure d’un montant à l’autre (Lf)
5.    Profondeur de feuillure (Pf)

Sans dépose du bâti (rénovation) 

Dans le cas présent, le bâti existant étant conservé, il est nécessaire de noter les dimensions s’y rapportant, en plus de celles du tableau. Six mesures sont nécessaires : 

1.    Hauteur entre le sol et le fond de feuillure du dormant existant (Hf)
2.    Hauteur du seuil du dormant existant (Hs)
3.    Largeur en fond de feuillure d’un montant à l’autre (Lf)
4.    Profondeur de feuillure du dormant existant (Pf)
5.    Hauteur de passage (Hp)
6.    Largeur de passage (Lp)

La pose en feuillure : sur bâti existant et avec dépose du bâti

 

Prise de cotes pour une pose en tunnel (neuf et rénovation)

Dans ce cas, la pose de la porte d’entrée s’effectue dans l’épaisseur du mur extérieur. Deux mesures sont nécessaires :

 

  1. Hauteur du tableau fini (H)
  2. Largeur du tableau fini (L)
Prise de cotes pour une pose en tunnel (neuf et rénovation)

Prise de cotes pour une pose en applique (neuf et rénovation)

 

Ici, la pose de la porte d’entrée est réalisée à l’intérieur de l’habitation. Dans le cas d’un mur isolé par l’intérieur, l’épaisseur de la couche d’isolant détermine l’épaisseur des tapées d’isolation à poser. 
Trois mesures sont nécessaires : 

 

1.    Hauteur du tableau fini (H)
2.    Largeur du tableau fini (L)
3.    Épaisseur de l’isolant intérieur (E)

 

Prise de cotes pour une pose en applique (neuf et rénovation)

Lexique

 

Bloc-porte ensemble constitué d’un dormant et d’un ouvrant (+ éventuellement de tapées d’isolation)
Cochonnet partie du dormant latéral d’une menuiserie visible de l’extérieur
Dimensions hors-tout hauteur totale x largeur totale d’un bloc-porte, soit l’emplacement occupé dans la cloison
Dormant cadre destiné à accueillir la porte, fixé au gros œuvre. Il est constitué d’une traverse, d’un seuil et de deux montants. Synonyme de bâti ou d’huisserie. 
Dormant rénovation  huisserie conçue pour s’adapter sur un dormant existant
Embrasure espace prévu dans un mur pour recevoir une porte, constitué d’une sous-face de linteau, de deux côtés et d’une partie inférieure. Synonyme de tableau.
Feuillure entaille pratiquée le long d’un bâti, destiné à recevoir une autre pièce
Huisserie synonyme de dormant
Imposte partie ajoutée au-dessus d’une porte pour en augmenter la hauteur, combler un espace ou créer un apport de lumière supplémentaire. Elle peut être fixe ou ouvrante, pleine ou vitrée
Largeur de passage (ou clair de passage) largeur maximale offerte à la circulation à travers une porte
Ouvrant partie mobile d’un bloc-porte. Synonyme de vantail
Seuil traverse basse d’un dormant. Un seuil conforme à la norme PMR doit être en aluminium et d’une hauteur inférieure à 20 mm
Tableau synonyme de baie ou d’embrasure
Tapée d’isolation  profilé utilisé dans le cas d’une pose en applique pour compenser la différence d’épaisseur entre la menuiserie et l’isolant intérieur, tout en empêchant les déperditions de chaleur
Vantail synonyme d’ouvrant. Une porte d’entrée peut être à simple vantail, double vantail ou à vantail tiercé (1 vantail de taille standard + un petit vantail semi-fixe permettant de libérer de la largeur de passage)

 

Devis travaux

Trouvez un professionnel qualifié près de chez vous et obtenez jusqu’à 4 réponses pour vos devis travaux.

Demander un devis gratuit

A lire également :

Porte d'entrée contemporaine en bois avec mur en pierre

Bien choisir sa porte d’entrée

Composition, matériaux, isolation, fermeture… tour d’horizon de ce qu’il faut savoir pour installer une porte d’entrée esthétique et performante.

Lire la suite
Serrurier avec visseuse qui travaille sur une porte d'entrée

Rénover sa porte d’entrée

Vous souhaitez changer votre porte d’entrée ? Ce conseil d’expert vous détaille les différentes solutions de mise en œuvre.

Lire la suite
Dressing remplis de vêtements

Bien choisir et aménager un placard

Du choix des portes au système d’ouverture, voici nos conseils pour aménager un placard taillé pour vos besoins comme pour vos goûts.

Lire la suite
  • Goutte de géolocalisation

    Plus de 800 agences et 125 showrooms

  • Icone pouce levé

    30 jours pour changer d'avis*

    * voir les conditions en agence

  • Icone check orange

    Paiement CB sécurisé

  • Icone chronomètre

    Retrait rapide