Asset 3Asset 6Asset 7Asset 1Asset 9Asset 8Asset 5Asset 4

Appelez notre service au

09 72 72 16 26

du lundi au vendredi de 9h à 19h,
le samedi de 9h à 17h
Appel non surtaxé

Vos travaux méritent le bon pro avec notre partenaire

Construction de mur en maçonnerie : vos devis avec Point.P

Jusqu’à 4 devis gratuits

1

Je définis mon projet de travaux

2

Je laisse mes coordonnées

3

Un conseiller me rappelle pour préciser ma demande

4

J’obtiens les contacts d’artisans qualifiés

  • 3000 artisans qualifiés en France

  • Jusqu'à 4 devis détaillés. Gratuit et sans engagement.

  • Respect de vos données personnelles

Qu’implique la construction de mur en maçonnerie ?

Monter un mur ne veut rien dire en soi. Un mur est un élément d'un tout. Il se pose sur un squelette composé de fondations, d'un plancher hourdis en ce qui concerne les étages, ou d'un plancher sur vide-sanitaire. Votre professionnel doit s'assurer de ses compétences avant de commencer le travail. Certaines maisons ne sont pas des sinécures à travailler : pilotis sur terrain en pente, piliers de soutènement enfoncés dans le sol plus ou moins meuble à plusieurs mètres de profondeur, écoulement d'eau et pose de drain... La lecture conjointe des plans (vous et l'artisan ou la société de maçonnerie) doit permettre une réflexion approfondie sur l'emplacement des ouvertures et sur l'emplacement éventuel de matériels qui impacteraient la forme du mur : escalier, poutres, mur de refend, coffrets intégrés des volets, emplacement d'une cheminée etc. Dans le cadre de ses devis de construction neuve, Point.P s’arrête sur le sujet.

Le travail du maçon

Lors d'une rénovation, le travail du maçon est encore plus délicat, car il doit parfois démolir ou percer des murs sans altérer l'ensemble de la structure de la maison. Le travail sur des murs de haute taille nécessitera peut-être l'intervention de machines-outils, voire la pose d'échafaudages, dont le coût n'est pas négligeable. Toutes ces questions de compétences, de maîtrise des coûts, de matériels disponibles doivent faire l'objet d'une discussion avant d'envisager de travailler avec tel ou tel professionnel.

Construction de mur en maçonnerie : le chantier

Le support en béton doit être solide et plan. Si ce n'est pas le cas, le professionnel devra refaire une couche de béton sur la semelle existante. Il est toujours bon de savoir quels matériaux vous allez choisir pour votre mur. Le parpaing standard est alvéolé pour lui conférer une légèreté et des qualités isolantes. Les dimensions usuelles sont de 10 x 20 x 50 cm pour une cloison et un mur non porteur. La taille au-dessus est de 15 x 20 x 50 cm pour la construction de murs de clôture ou de dépendances comme un garage. Enfin, le parpaing de 20 x 20 x 50 cm sera choisi pour des murs très porteurs qui seront le support architectural de plusieurs niveaux. Vous ne le voyez pas en regardant votre plafond, mais le mur porteur ou de refend supporte les planchers (ou le plafond) des étages au-dessus. Il en existe de deux sortes : les murs de façade (qui sont porteurs par définition et supportent la charge de l'ensemble du bâtiment), et les murs de refend (qui sont des murs porteurs intérieurs et dont l’utilité est d'assurer la liaison des poutrelles de plancher en béton ou des poutres en bois). Dans les deux cas, il est déconseillé de casser un mur porteur, car son intégrité est souvent indispensable.

La qualité des fondations des murs porteurs est primordiale

Le mur porteur est posé sur des semelles de fondations maçonnées à même la dalle. Le maçon devra calculer leur dimension en fonction du poids global du bâtiment. Il sera intéressant de partager avec lui ces informations, par curiosité et en vue de travaux ultérieurs toujours possibles comme l’ouverture dans un mur de refend (porte, fenêtre, cuisine américaine, passage d'une pièce à l'autre). La verticalité d'un mur porteur doit être parfaite, les poids s'équilibrant parfaitement sur l'ensemble et ensuite sur les fondations de manière homogène. On peut imaginer très facilement que la construction d'un tel mur reste l'apanage des professionnels ou d'amateurs très avertis.

Quels matériaux ?

Le mur porteur peut se construire à l'aide de très nombreux matériaux, que vous choisirez en fonction de leurs qualités isolantes par exemple. Le plus connu est le parpaing ; nous avons défini ses dimensions plus haut. Mais vous pouvez aussi utiliser du béton cellulaire, des briques monomur, des briques pleines, du bois. Le choix de la brique monomur pour les façades est une idée intéressante, car elle possède des qualités d'isolation remarquables. De même, pour la liaison sol et mur d'un mur de refend, préférez des parpaings isolants sur la première rangée.

Les tarifs indicatifs liés à la construction de mur en maçonnerie

Le prix moyen pour la construction d'un mur de parpaings de 20 cm se chiffre de 40 à 60 € le mètre carré HT, main-d'œuvre et matériel compris. Le tarif n'est pas le même pour la brique ou le bois. Ces tarifs n'incluent pas la pose de l'enduit. Pour abattre ou ouvrir un mur porteur, le budget à prévoir sera de 2 500 à 5 500 € HT. Ouvrir une cloison pour l'installation d'une porte, enfin, coûte environ 1 500 € HT sans l'huisserie. Pour toutes vos demandes de devis émis par des professionnels (pour votre mur en maçonnerie comme pour votre réalisation de plancher, vos fondations etc.), vous pouvez passer par les experts Point.P.

-->