Travaux de rénovation : financez jusqu’à 90 % de vos projets !

Rénovation énergétique, adaptation du logement au handicap ou à la perte d'autonomie : pour connaître le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vos travaux, profitez de notre simulateur anonyme et gratuit. Il vous permettra de trouver l’ensemble des aides financières et fiscales disponibles en fonction de votre situation et des travaux prévus.

Recherchez vos aides

Je suis
  • Propriétaire occupant
  • Propriétaire occupant
  • Propriétaire bailleur
  • Locataire
Code postal
    Année de construction

    MaPrimeRénov, CEE… Obtenir des aides pour vos travaux de rénovation énergétique

    Le point sur les principales mesures pour financer vos travaux de rénovation énergétique. 

    - MaPrimeRénov’, le dispositif phare de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) a été lancé début 2020 à destination des ménages précaires et très précaires et remplacera le CITE en janvier 2021 pour les autres ménages. Il s’adressera alors à tous les propriétaires occupants, dont le logement qu'ils occupent à titre de résidence principale est achevé depuis plus de 2 ans, sans conditions de ressources. Le montant de la prime sera calculé en fonction des revenus du demandeur, de son lieu d’habitation (en distinguant l'Ile-de-France du reste du territoire) et de la nature des travaux (installation d’une nouvelle chaudière, d’une VMC double-flux, isolation thermique par l’extérieur…). Pour obtenir cette prime, les matériaux ou équipements doivent respecter des performances techniques minimales.

    - Les certificats d’économie d’énergie (ou CEE). Les entreprises du secteur de l’énergie ont pour obligation de promouvoir l’efficacité énergétique en proposant des mécanismes incitatifs comme des primes ou des prêts bonifiés. Ces primes concernent bon nombre d’opérations et peuvent être obtenues en sollicitant un professionnel affilié à un programme CEE. Depuis 2018 et le lancement des opérations « Coup de Pouce », certains travaux bénéficient d’incitations encore plus élevées. Ainsi, selon la solution technique retenue par l’entreprise et les revenus du bénéficiaire, l’isolation peut revenir à la modique somme de 1 €.

    - L’éco prêt à taux zéro (Eco PTZ), un prêt gratuit pour vos travaux de rénovation énergétique. Il est possible d’emprunter jusqu’à 30 000 € remboursables sur 15 ans.

    - Le CITE, qui vit ses dernières heures. Il permet, sous conditions de revenus, aux propriétaires réalisant des travaux d’économie d’énergie jusqu’au 31 décembre 2020 de bénéficier d’une aide forfaitaire selon leurs ressources et le type de travaux envisagés.

     

    Adaptation au handicap et à la perte d’autonomie, réhabilitation… Les aides pour les autres travaux

    Outre la rénovation énergétique, d’autres travaux peuvent bénéficier de subventions ou être taxés à taux minoré. 

    - Les travaux d’adaptation du logement au handicap et à la perte d’autonomie sont également aidés. L’ANAH a mis en place le programme « Habiter Facile », tandis que l’Etat propose un crédit d’impôt pour travaux d’équipement à destination des personnes âgées ou handicapées. Et pour trouver des professionnels spécialisés dans ces travaux, rendez-vous sur le site Handibat.info.

    - Améliorez les conditions de sécurité dans votre logement (mise aux normes d’une installation électrique, renforcement des fondations…) grâce à l’aide Habiter sain, ou financez des travaux de remise en état plus importants comme la réfection d’une salle de bains avec le dispositif Habiter serein. Deux programmes proposés par l'ANAH.

    - Enfin, n’oubliez pas que la TVA réduite au taux de 10 % s’applique aux opérations de transformation, d'aménagement, d'amélioration ou d'entretien du logement.